Déclaration de la société civile Nigérienne

Envoyer Imprimer PDF

Conformément à leurs missions et engagements de défendre la démocratie et les droits humains partout où ils sont menacés, comme ce fut le cas au Niger en 2009, les Organisations de la société civile nigérienne, signataires de la présente déclaration ont suivi avec consternation les événements qui se déroulent en République du Sénégal depuis l’annonce de la candidature contestée du Président Abdoulaye Wade,  par un arrêt du Conseil Constitutionnel l’autorisant à briguer un troisième mandat.

 

 

Faut-il le rappeler, le Président de la république Abdoulaye WADE en bon démocrate à l’époque avait dissuadé l’ex Président OBASSANJO du Nigéria de ne pas briguer un troisième mandat, a effectué le déplacement de Niamey pour déconseiller l’ex Président Tandja à réaliser son entreprise Tazartché et le déplacement de Benghazi pour  soutenir les rebelles et demander à   Kadhafi de quitter le pouvoir pendant qu’il est temps.

En tout état de cause,

 

Nous, Organisations de la Société Civile Nigérienne, signataires de la présente déclaration :

 

Condamnons la répression des manifestations orchestrée par le régime patrimoniale d’Abdoulaye WADE ;

 

Apportons notre soutien indéfectible à la Société Civile Sénégalaise qui lutte pour la préservation de la démocratie et la protection des droits de l’Homme au Sénégal ;

 

Interpellons l’Union Africaine et particulièrement la CEDEAO pour obliger Abdoulaye WADE à respecter les engagements régionaux et sous-régionaux pris par l’Etat du Sénégal et à ramener la paix dans son pays.

 

Prévenons  les instances de l’UA et de la CEDEAO que si elles n’interviennent pas à temps,  elles  feront demain le médecin après la mort, comme ce fut les cas de la Cote d’Ivoire et de la Libye;

 

Demandons à toutes les parties impliquées dans le conflit d’éviter le recours à la violence comme moyen de résolution des conflits ;

 

Présentons nos condoléances aux familles des personnes tombées dans la lutte contre la candidature de WADE et pour le respect de la démocratie au Sénégal ;

 

Souhaitons aux personnes blessées un prompt rétablissement.